Retrouvez dès à présent sur notre site Web toute l'actualité du GFSV.

Président

 

Guilhem SIMON

Laboratoire MONARIS (UMR 8233)

Sorbonne Universités -
Univ. Pierre et Marie Curie (Paris 6)

4 Place Jussieu Tour 43-53

bureau 216 Case Courrier 49

75252 PARIS CEDEX 05, France

T: +33 (0)1 44 27 25 15

guilhem.simon@upmc.fr

 

 

Pour donner des informations

merci de contacter

 

Patrice BOURSON
LMOPS Université de Lorraine
patrice.bourson@univ-lorraine.fr

Téléphone : +33 674 190258



Journées GFSV 2020

Ces journées dédiées à la mémoire de jean Guilment vont faire le promotion de notre livre "Spectroscopie Vibrationnelle"

Contexte

 

L’édition précédente de cette école thématique était née d’un constat de l’ensemble des membres du Groupe Français de Spectroscopie Vibrationnelle, à savoir que les progrès rapides en instrumentation (notamment la miniaturisation des spectromètres), associés à une diminution des coûts à performance égale conduisaient à un fort développement de l’usage des spectrométries vibrationnelles. Ces méthodes, principalement optiques, sont bien adaptées aux couplages avec des dispositifs/excitations mécaniques, électriques/électrochimiques, pression, … et donc aux mesures in situ, voire operando et/ou sous conditions extrêmes.

Les domaines d’applications étant extrêmement variés et allant de la Physique à la Chimie, de la Biologie à la Mécanique, de la Science des Procédés aux études du Patrimoine Culturel, un grand nombre de scientifiques se trouve confronté au besoin de l’utilisation de ces techniques. Mais bien souvent les fondamentaux de l’interaction lumière-matière et de l’instrumentation ne sont pas bien maîtrisés par les opérateurs et conduisent à des erreurs ou des manques.

C’est donc ce besoin d’une solide formation sur les fondements des méthodes, mettant en perspective les différentes applications possibles, qui a donné au groupe l’envie de mettre en place une école récurrente permettant à un public de plus en plus large de se former aux fondements conceptuels et instrumentaux des spectroscopies vibrationnelles et leurs principales applications.

 

Habituellement, les formations aux spectroscopies de vibration proposées sont plutôt focalisées sur des domaines ciblés.

 

Nos journées

 

Notre objectif est tout autre et vise à proposer une formation accessible spécialement aux utilisateurs débutants quel que soit leur domaine de compétence.

C’est pourquoi pour répondre à l’ensemble de ces besoins, les comités scientifiques et d’organisation réunissent des membres de différents laboratoires attachés à différents instituts du CNRS (Chimie, Physique, Sciences Humaines, géologie..) et en font donc un projet multi- et interdisciplinaires par essence.

 

Les types d’instruments deviennent très variés et selon les matériaux, des choix et des adaptations doivent être faits. Si les facilités ‘pratiques’ des instruments moins coûteux permettent une approche plus large en terme d’objets/échantillons analysés, les conditions d’acquisition du signal (zone/volume analysé, perturbations par l’environnement, résolution/justesse/calibration, …) et le traitement des données nécessitent une compréhension avancée des fondements et de l’instrumentation en relation avec la matière analysée et/ou un traitement particulier des données (Chimiométrie/Analyse multivariée, Imageries) pour extraire des informations fiables.

 

Le but de ces journées

 

1/ Donner les bases théoriques et instrumentales utiles à une progression de la maitrise des spectroscopies vibrationnelles, tant sur le plan de la méthodologie que des applications

2/ Donner aux participants un état de l’art et du potentiel mais aussi des faiblesses des méthodes spectroscopiques avec les instruments actuels et les évolutions instrumentales en cours

3/ Sensibiliser aux “bonnes pratiques” analytiques et les partager, en particulier celles développées dans des communautés différentes (physique/chimie/biologie/archéométrie/industrie/…) pour exploiter au mieux les performances des appareillages.

4/ Donner une initiation à l’utilisation de l’analyse multivariée pour l’imagerie

5/ Permettre aux ‘débutants’ d’identifier les acteurs les plus pertinents en France en fonction des domaines de compétences

 

 

La durée de 2 jours apparait suffisante pour à la fois être efficace vis-à-vis des débutants et donner une vue rapide mais représentative des différents domaines d’applications.

Les acteurs de ces différents secteurs n’ont que peu d’occasions de se rencontrer dans le cadre de leur vie professionnelle alors qu’ils utilisent et développent des outils et des méthodologies complémentaires pour aborder ces problématiques. La tenue d’une école thématique dans un lieu relativement isolé est une grande opportunité pour créer des échanges dynamiques lors de cours didactiques et d’ateliers pratiques de mise en œuvre des approches expérimentales.